L'école d'infirmier anesthésiste

Les missions des écoles d’infirmiers anesthésistes :

  • Former des infirmiers diplômés d’état à la polyvalence des soins infirmiers dans le domaine de l’anesthésie, de la réanimation, des urgences intra et extrahospitalière et dans la prise en charge de la douleur ;
  • Mettre en œuvre la formation préparatoire aux épreuves d’admission dans les écoles d’infirmiers anesthésistes ;
  • Assurer la formation continue :
    notamment des professionnels ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espagne économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse dans le cadre des demandes d’autorisation d’exercice de la profession d’infirmier anesthésiste diplômé d’Etat en France ;
    La formation d’adaptation à l’emploi, notamment dans le domaine de la salle de surveillance post interventionnelle, de la réanimation et des urgences intra et extrahospitalières ;
  • La formation au tutorat des professionnels du domaine de l’anesthésie, de la réanimation et des urgences intra et extrahospitalières ;
  • Promouvoir la recherche et favoriser la documentation en soins infirmiers dans les domaines de l’anesthésie et de la réanimation.

L’école d’infirmier anesthésiste a une capacité d’accueil de 22 étudiants. La formation est réingénieriée depuis 2012. Les étudiants obtiennent un diplôme d’état d’infirmier anesthésiste et un diplôme au grade master délivré par l’université de Bretagne occidentale avec qui l’école est conventionnée.

Le temps de formation dure 24 mois se déclinant en quatre semestres. Elle permet aux étudiants d’acquérir les sept compétences nécessaires à l’exercice du métier d’infirmier anesthésiste diplômé d’état. C’est une formation par alternance qui propose des temps d’enseignements théoriques de1260 heures et des temps d’enseignements cliniques de 2030 heures.


Le métier d'infirmier anesthésiste diplômé d'état

L’infirmier anesthésiste diplômé d’État réalise des soins spécifiques et des gestes techniques dans les domaines de l’anesthésie-réanimation, de la médecine d’urgence et de la prise en charge de la douleur.

L’infirmier anesthésiste analyse, évalue les situations et intervient afin de garantir la qualité des soins et la sécurité des patients en anesthésie-réanimation dans la période périi-interventionnelle.

L’infirmier anesthésiste diplômé d’État travaille au sein d’équipes pluridisciplinaires, en collaboration et sous la responsabilité du médecin anesthésiste-réanimateur.

Il intervient dans les différents sites d’anesthésie, en salle de surveillance post-interventionnelle, dans les services d’urgences intra et extrahospitalières notamment lors de certains types de transports


La formation EIADE

Principes pédagogiques :

La formation s’appuie sur 3 concepts : formation d’adulte , par alternance et professionnalisante. En fin de formation, l’élève participe avec le médecin spécialiste qualifié en anesthésiste-réanimation aux techniques d’anesthésie générale et  loco- régionale.Il assure une prise en charge de la personne soignée au cours des différents actes d’anesthésie, de situations de réanimation, de traitement de la douleur et lors de situations d’urgence. Inscrit dans une démarche auto- réflexive, il développe une réflexion éthique, participe à la recherche en soins infirmiers pour mieux s’intégrer au sein de service des soins infirmiers et du système de santé.

Programme et référentiel de la formation

Arrêté Ministériel du 23 Juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d’état d’infirmier anesthésiste

Référentiel de formation


Concours d'entrée

L’école IADE organise tous les ans des épreuves de sélection (admisssibilité et admission) conformément à l’arrêté ministériel du 23 Juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste.


Préparation aux concours EIA 2018 :

Dates : 16 Octobre ; 20 Novembre ; 11 et 12 Décembre 2018 – 22 et 23 Janvier 2019

Télécharger : 

Fiche pédagogique de préparation au concours EIADE

Inscription à la préparation au concours EIADE 2018-2019


Conditions d’admission :

  • Être titulaire d’un Diplôme d’Etat d’Infirmier,
  • Justifier de deux années minimum d’exercice professionnel  en équivalent plein temps, au 1er Janvier de l’année du concours.
  • Déposer un dossier d’inscription Concours 2019  EIA complet auprès du secrétariat de l’école :  A télécharger début décembre 2018.
  • Souscrire par convention l’engagement d’acquitter les frais d’enseignement : le coût pédagogique vous sera communiqué ultérieurement.
  • Avoir acquitté les droits de scolarité (droits d’inscription) : 85 euros
  • Un certificat médical,
  • Trois photos d’identité
  • Avoir satisfait aux épreuves du concours,(amissibilité et admission) organisées par l’école.

Les épreuves d’admission :

Deux épreuves évaluent l’aptitude des candidats à suivre l’enseignement conduisant au DEIA :

  • Une épreuve écrite d’admissibilité : Vendredi  8 Mars 2019
  • Une épreuve orale d’admission : Lundi 13 Mai 2019

Epreuve écrite d’admissibilité :

D’une durée de 2 heures permettant d’évaluer les connaissances professionnelles et scientifiques du candidat en référence au programme de formation du diplôme d’Etat d’infirmier ainsi que ses capacités rédactionnelles.

Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à la moyenne.

La liste par ordre alphabétique des candidats déclarés admissibles est affichée à l’école.

Chaque candidat reçoit une notification de ses résultats.


Epreuve orale d’admission :

Elle permet d’apprécier les capacités d’un candidat :

  • à décliner ne raisonnement clinique et à gérer une situation de soins,
  • à analyser les compétences développées au cours de son expérience professionnelle,
  • à suivre la formation.

Son déclarés admis les candidats les mieux classés dans la limité des places figurant dans l’agrément de l’école, sous réserve que le total des notes obtenues aux épreuves d’admission soit égal ou supérieur à 40 sur 80.

En cas d’égalité de points :

  • Son déclarés admis les candidats les mieux classés dans la limité des places figurant dans l’agrément de l’école, sous réserve que le total des notes obtenues aux épreuves d’admission soit égal ou supérieur à 40 sur 80.

En cas de nouvelle égalité :

  • Le candidat le plus âgé sera classé le premier.